Passer en version mobile du site

Chargement en cours ...
logo eglises info

Horaires

SAINTE-BLANDINE (Sainte-Blandine) à SAINTE-BLANDINE

photo de SAINTE-BLANDINE
Téléphone : 05 49 27 00 96
Diocèse : Diocèse Poitiers
Adresse :
79230 SAINTE-BLANDINE
Coordonnées géographiques : 46,242:-0,274
Informations supplémentaires :
Paroisse Saint-Junien en Mellois (Paroisse Saint-Junien)
 
Communautés locales de Celles-sur-Belle et Mougon-Thorigné (79370)
Père BIAGIONI Gaby Tel : 05 49 79 80 62
curecellessurbelle@free.fr
10 route de Vitré
79370 Celles-sur-Belle
Responsable Curé Jacques Bréchoire, tél. : 05 49 27 00 96

La correspondance entre le nom de la commune (la sainte bien connue et sa traduction en patois local pose problème. En effet les plus anciens habitants, ou originaires, disent non pas Sainte-Biandine, comme on pourrait s'y attendre, mais "Sé-Piazine". Qui connait cette sainte, absente du dictionnaire des saints et bienheureux ? Or, une carte de la fin du XVIe siècle, à la place exacte qu'occupe Sainte-Blandine, entre Celles et "Prahec" on lit: S Placine, ce qui est fort proche de la dénomination patoisante.(Pla ⇒ Pia).

En 175 apr. J.-C. sainte Blandine dite de Lyon serait venu dans cette région de la Gaule pour prêcher la sainte parole, et aurait laissé dans l'église de Sainte-Blandine des extraits d'écrits saints, rédigés par saint Jean (d'après la légende) ; ces écrits sont aujourd'hui archivés à la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce n'est qu'en 1789 que le village est rebaptisé sous le nom de Sainte-Blandine, c'est-à-dire après la découverte des écrits saint dans l'église. Avant cela l'illustre village se dénommait Le fief cellois puisqu'il appartenait encore au canton de Celles/Belle.

Depuis cette époque, différentes légendes se sont profilées quant au passage de la sainte Blandine au sein du village. D'après les témoignages d'anciennes familles sainte-blandinoises, la sainte était perdue lorsqu'elle arriva dans le "fief cellois". Elle alla prêcher la parole sainte grâce à l'eau du puits et trouva la sainte voix qui la ramena vers son foyer. Depuis ce jour, sainte Blandine serait le pays illuminateur de l'esprit. Mais ce n'est qu'une simple légende.
Une autre légende dit qu'elle aurait été enlevée par le comte du Fief cellois, qui était un courtisan hors norme, et l'aurait hébergée pendant sept jours. Le septième jour celle-ci s'était enfin libérée. Une bonne a raconté qu'elle avait réussi à s'échapper grâce à la sainte voix divine, qui lui aurait ouvert les portes de la lumière vers son foyer. Le baron, qui était éperdument tombé amoureux de la jeune fille se laissa mourir par désespoir. Ainsi le Chatelet du comte fut détruit et l'on y construisit la place du village où se trouve aujourd'hui le puits sainte qui donne la lumière aux pensées noires. Fina

Accessible aux personnes à mobilité réduite
Dernière mise à jour le 13 févr. 2019